FICHE 32: ATTENTION À CES VERBES ! (PARTIE 6)

Nécessiter

S’emploie toujours avec un sujet désignant une chose (cette affaire nécessite…)

 

Penser

Comment trouver le mode (indicatif, conditionnel ou subjonctif) dans la surbordonnée lorsque le verbe de la principale est penser que ?

Il faut toujours penser aux sens de ces modes

-L’indicatif exprime la réalité d’un fait.

-Le conditionnel exprime l’hypothèse ou l’éventualité.

-Le subjonctif peut exprimer une incertitude, un doute ou une réaction affective.

Indicatif ou conditionnel dans la forme affirmative.

Les trois modes sont possibles dans les formes négatives et interrogatives.

 

(Se) permettre

Ce verbe pronominal rencontre des erreurs fréquentes avec le participe passé.

Au conditionnel, il faut écrire vous permettriez.

S’accorde comme tous les verbes pronominaux avec les auxiliaires être et avoir

Elle s’est permis, et non elle s’est permise !!

Idem pour Je me suis permis de vous écrire, même si la personne qui parle est une femme !

L’accord se fait avec le COD s’il est placé avant le verbe.

Les familiarités qu’il s’est permises (permises étant le COD car il s’est permis quoi ? Les familiarités).

 

Perpétrer ou perpétuer ?

Perpétrer, c’est commettre un délit, commettre une action criminelle.

Perpétuer, c’est faire durer toujours. Comme dans perpétuel, perpétuité !

 

Plier

Il faut éviter d’employer l’expression familiarité c’est plié.

À remplacer par Le résultat ne fait aucun doute / L’issue ne fait aucun doute / C’est joué d’avance / C’est déjà décidé.

 

Pourvoir, se pourvoir

Ces verbes se conjuguent comme le verbe voir, sauf au passé simple, au futur simple et au conditionnel présent.

Pourvoir à quelque chose c’est subvenir (pourvoir à ses besoins).

Il n’a pas été pourvu à cet emploi est la construction correcte de Cet emploi n’a toujours pas été pourvu.

Pourvoir de quelque chose, c’est munir, doter (être pourvu d’une grande intelligence)

Se pourvoir de quelque chose, c’est se munir de quelque chose (se pourvoir d’un économe ne pour éplucher des pommes de terre)

Se pourvoir en appel ou en cassation, c’est engager un recours.

 

Préférer

Le second complément qui suit préférer est introduit par la préposition à

Je préfère le poisson à la viande.

En revanche, préférer est introduit par que avec la construction aimer mieux.

J’aime mieux le poisson que la viande.

Si les deux compléments sont infinitifs, le second complément est introduit par plutôt que

Je préfère aller marcher plutôt que rester à la maison.

Plutôt que est suivi du subjonctif.

 

Préjuger : Préjuger prend un e après le g devant a ou o (Ne préjugeons pas…).

 

Prévaloir, se prévaloir

Ces verbes se conjuguent comme le verbe valoir, sauf à la première personne du subjonctif présent (Que je prévale)

Prévaloir, c’est l’emporter, avoir l’avantage.

Se prévaloir (de) c’est tirer avantage de.

 

Prévoir

Se conjugue comme le verbe voir, sauf au futur simple et au conditionnel présent.

 

Primer

Ce verbe est transitif direct. Il faut donc écrire, par exemple : Ce veto signifie que la force prime le droit.

Protester de ou protester contre ? 

Protester de suivi d’un nom, c’est affirmer énergiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *